Pas d'arnaques ni de crimes pour cette sortie en Chartreuse. Ne reste plus que la botanique !

Petit florilège des plantes à fleurs rencontrées au cours de cette ballade :

La Primevère auricaule ou Oreille d'ours (Primula auricula) :

Primula auricula, appelée Oreille d'ours comme l'épiaire laineuse, ou parfois Auricule, est une plante vivace formant une rosette de feuilles, parfois blanc farineux et faiblement charnues. Elle fait partie de la famille des Primulacées et est originaire des régions alpines (Alpes occidentales, Jura, Vosges, Tatras). C'est une espèce très rustique.

Une récente étude a permis de distinguer deux espèces, non interfécondables. Elle est donc désormais identifiée comme espèce Primula lutea dans sa distribution sud-orientale (Alpes orientales, Apennins et Carpates).

2013_07_07_Oreille_d_ours_01

L'Anémone sylvestre (Anemone sylvestris) :

L'anémone sauvage (Anemone sylvestris L.) ou anémone des forêts est une plante forestière et de lisière, vivace, de la famille des renonculacée, du genre des anémones.

Là où elle est présente, elle peut former des tapis denses constellés de fleurs blanches, au printemps avant que les arbres n'aient produit leurs feuilles. Cette espèce est considérée comme menacée et protégée en France.

L'anémone sauvage apprécie les sols riches (humus forestier), plutôt calcaires et frais, bien drainés à légèrement humide, dans le sous-bois, sur les lisière et dans les clairières, ou dans le sous-bois de feuillus en forêt, jusqu'à 1 000 m d'altitude.

On peut en trouver sur des coteaux peu herbeux ou des prés maigres rudéralisés (il peut s'agir du signe de la présence ou proximité ancienne de boisements).

C'est une espèce protégée en France où elle résiste mal à la concurrence et à la disparition de son milieu (mise en culture ou boisement artificiel) car elle est dans ce pays en limite de son aire de répartition et en raison d'un très faible pouvoir de dispersion (ses graines ne sont dispersées que par les fourmis, ce qui ne lui permet une extension d'environ 1 mètre environ par siècle, qui la rend vulnérable à la fragmentation écologique croissante des forêts).

2013_07_07_Anémone sylvestre_01

2013_07_07_Anémone sylvestre_02

Parc Naturel Régional de Chartreuse, Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse (Savoie/Isère), 7 juillet 2013