Lever aux aurores le lendemain matin et direction la plaine des Maures dans le Var afin de photographier les spécialités locales.

 

Les Orchis lactés (Neotinea lactea) sont bien présents. Tant mieux, c'était l'un de nos objectifs !

2015_04_Neotinea lactea_01

C'est une espèce méditerranéenne que l'on peut rencontrer sur différents substrats : pelouses, prairies, garrigues, talus et broussailles. Elle pousse dans des milieux ensoleillés ou de mi-ombre et peut être difficile à repérer lorsqu'elle pousse parmi des herbes hautes. Elle est souvent associée à l'orchis bouffon.

2015_04_Neotinea lactea_02

L'orchis lacté est inscrit sur la liste rouge de l'UICN. C'est une espèce assez rare en France, présente sur le pourtour méditerranéen, en Corse ainsi que dans le midi toulousain où sont répertoriées la majorité de ses stations.

2015_04_Neotinea lactea_04

L'Ophrys noir (Ophrys incubacea) n'est pas très courant. Il se reconnaît à la couleur très sombre de son labelle. Celui-ci porte une macule foncée généralement non entourée de liseré blanc et possède des gibbosités bien visibles et très velues. L'épithète incubacea vient du bas latin incubus « cauchemar, satyre », en relation avec les couleurs sombres de la fleur, évoquant les incubes, monstres qui profitaient de la nuit pour abuser les humains. Sa répartition est le bassin méditerranéen occidental (du Portugal à la Croatie) : il est rare en France sauf localement, .

2015_04_Ophrys incubacea_01

Le Sérapias négligé ou méconnu (Serapias neglecta) est très rare et se rencontre principalement dans le Var où il est localement très abondant ce qui ne retire rien à son statut de protection nationale. C’est une plante très précoce qui se reconnaît avant tout à sa petite taille est ses fleurs d’un beau rose clair, couleur pouvant varier vers le rouge ou le jaunâtre.

2015_04_Serapias neglecta_01

Pour le prochain article, je vous emmène au bord de la mer !