Nous avons passé une semaine, Ludovic & moi, dans la péninsule du Hornstrandir, à l'extrémité Nord / Ouest de l'Islande, tout près du cercle polaire. Cette péninsule, accessible uniquement en bateau, a été habitée jusqu'aux années 1940, mais l'homme s'est retiré depuis, les conditions étant trop rudes. Il s'agit maintenant d'une réserve naturelle, et à l'exception de quelques maisons privées en bord de côte, elle n'est plus parcourue que par les randonneurs, les scientifiques .... et les renard polaires, qui malgré les rudes conditions et le peu de nourriture en hiver, ont profité de l'absence des humains et de prédateurs pour coloniser la péninsule.

L'objectif du séjour était bien entendu de rencontrer et photographier cet animal, beaucoup plus petit que ceux que nous connaissons (environ moitié de la taille d'un de nos renards roux, ou deux fois la taille d'un gros chat) ... mais aussi beaucoup moins craintifs (distance de fuite testée : environ 1m50 ;) ).

Nous sommes partis avec Mountainlight.fr (l'agence de voyage de Patrick Delieutraz, qui s'occupe de nos tirages), mais le séjour est tout à fait organisable sans passer par une agence, il ne présente aucune difficulté particulière.

L'arrivée
Nous sommes arrivés le 21 juin à Reykjavik, nous devions prendre l'avion pour Isafjordur le jour même, mais l'avion ayant été annulé pour cause de mauvais temps, nous avons du passer la nuit dans la capitale (dans un très chouette hôtel aux frais de la compagnie aérienne), et nous nous sommes envolés le lendemain matin pour le port d'Isafjordur.

Autre inconvénient du mauvais temps, le bateau qui aurait du nous poser directement sur la côte Nord du Hornstrandir, là ou nous devions planter la tente, a également été annulé (la côte Nord est peu protégée et la mer était mauvaise), nous avons donc été déposés au fond d'un fjord de la côte Sud (Veidileysufjordur), accessible quel que soit la météo.

Il nous a ensuite fallu rejoindre notre campement (Hofn) à pied : 500 m de dénivelé, sous un temps maussade, et un passage de col dans la neige et les nuages avec une visibilité à 10-15 mètres, en ajoutant à ça les sacs à dos chargés à blocs avec les tentes et la nourriture pour 1 semaine, soit environ 20 kg sur le dos ... le premier jour fut rude !

hornstrandir

Il nous a fallu environ 6 heures de marche pour rejoindre Hofn, que nous avons atteint vers 21 heures (pas besoin de se préoccuper de la tombée de la nuit, merci l'été polaire !). Nous avons du traverser pas mal de rivières sur notre chemin, la plupart étaient suffisamment étroites et / ou peu profondes pour ne pas quitter les chaussures ( ou étaient encore sous la neige) ..... mais pas toutes ;).

Vue de notre campement :

IMGP9850

A notre arrivée, nous avons rencontré le "ranger" du parc qui nous a indiqué qu'un couple de renards polaires trainaient souvent dans le camping, qui faisait partie de leur territoire. Après avoir monté nos tentes et pris notre diner, nous avons eu droit à une visite d'une femelle, qui a passé un bon moment, pour notre plus grande joie, à manger un objet que nous n'avons pas réussi à identifier (un gros os ?), puis à faire le tour du camping en marquant son territoire !

IMGP7496

IMGP7497

IMGP7505

IMGP7520

IMGP7521